Skip to content

La médecine

Texte protégé par un droit d'auteur :     copyright-logo-pour-sos-detresse

Comme la médecine pourrait être différente de ce qu'elle est actuellement ! Que de souffrance pourrait être épargnée à l'humanité, combien d'économie pourrait être faite par la société !

Si l'être humain s'ouvrait aux lois de Dieu, il découvrirait qu'il est possible d'aborder le domaine des maladies et accidents d'une manière totalement différente de ce qui a majoritairement cours aujourd'hui. Des recherches ont déjà eu lieu dans un sens nouveau mais elles sont souvent incomplètes car les éléments qui entrent en jeu ne sont pas tous présents.

Pour bien aborder le sujet, il faut d'abord prendre en compte les lois de Dieu qui régissent les événements (voir conférence : les lois de Dieu).

On se rend compte ainsi qu'il n'y a pas de hasard, pas d'injustice et que tout problème médical a une signification, une cause première qu'il faut chercher avant toute chose.

Par exemple : si un homme a des douleurs d'estomac, ce n'est pas la solution que de prendre un cachet pour soulager le mal ! Il doit d'abord se poser des questions : "Pourquoi ai-je mal ? Est-ce que je commets une erreur dans ma vie qui occasionne cela ? Laquelle ?"

Il doit alors chercher par lui-même, chercher avec sincérité et humilité jusqu'à ce qu'il trouve. Car si les conditions de sincérité et d'humilité sont vraiment présentes, l'aide ne lui manquera pas (voir conférence : les aides et les guides). Nous sommes entourés de guides et aides divers qui se trouvent dans l'au-delà, ont une vue plus large que la nôtre et peuvent donc connaître la solution afin de nous la proposer. Si notre ouverture intérieure est suffisamment grande, nous percevrons cette solution. Tout à coup, une idée traversera notre esprit, ou ce sera un mot, une image. Cela peut être directement la réponse au problème ou entraîner d'autres réflexions qui aboutiront à un résultat positif.

Et soudain, c'est clair : "Mais oui, c'est cela, c'est évident, voilà la cause de mon problème !". Ce sont alors des sentiments de joie et de soulagement qui nous animent. C'est le signe net que cela est juste. Parfois, plusieurs idées nous viennent à l'esprit et l'on ne sait pas toujours avec clarté laquelle est la bonne. Il faut alors essayer pour trouver ce qui est juste, mettre en application chacune des idées et l'expérience qui s'en suivra nous montrera laquelle était la solution adéquate.

Le temps nécessaire pour trouver la solution est fonction de notre ouverture intérieure et de l'habitude à pratiquer cette méthode.

Aussi longtemps que la cause profonde du problème médical n'a pas été "découverte" par l'être humain, tout remède sera vain ! Bien sûr, une amélioration pourra néanmoins être constatée suite à la prise de médicaments. Mais elle sera temporaire et le problème ressurgira après quelque temps, soit au même endroit, soit il sera déplacé vers un autre endroit du corps.

Vous l'avez sûrement constaté chez vous-mêmes ou vos proches. Une maladie surgit, un médecin la guérit. Mais quelques mois après surgit une nouvelle maladie. Ou alors, ce sont des accidents à répétition ou des opérations…

Aussi longtemps que la cause profonde n'a pas été résolue, les problèmes reviennent.

Et ces problèmes ne doivent pas être considérés comme une punition mais plutôt comme un signal d'alarme et une aide qui nous sont donnés pour nous permettre de prendre conscience d'une erreur que nous commettons et qui nous est préjudiciable.

Lorsque nous avons découvert ce que nous cherchions, il n'est pas interdit de remercier ceux qui nous ont "soufflé" la bonne solution ou aidé à la trouver, même si nous ne les voyons pas.

*

Etudions à présent les différentes causes pouvant être à l'origine d'un problème de santé, car si certaines paraissent évidentes, d'autres, peut-être encore plus importantes, pourront surprendre.

1)      Les erreurs alimentaires

Dans bien des cas, si nous sommes malades, c'est que nous nous nourrissons mal, que nous apportons à notre corps des aliments qui lui causent du tort ou bien que nous le privons d'éléments indispensables. Cela peut devenir visible en peu de temps (par exemple : une indigestion) ou alors la maladie se développe et ne devient visible qu'après plusieurs mois (un ulcère). D'où l'importance d'une réflexion approfondie pour chaque être humain en particulier sur son alimentation.

De nombreux diététiciens ont étudié et reconnu les éléments nécessaires à une alimentation équilibrée pour un fonctionnement optimum du corps humain et cela est couramment enseigné. Cependant d'autres personnes sont allées plus loin dans leur recherche et ont démontré le rôle important d'éléments ou de détails oubliés généralement. Par exemple : il est reconnu que les crudités sont excellentes à la santé. Mais si les carottes râpées que vous avez au menu ne sont pas cultivées biologiquement, qu'elles ont été largement épluchées, qu'elles ont été préparées longtemps avant le repas et que l'assaisonnement ajouté n'est pas de qualité, vous perdrez une partie des bonnes vertus qu'elles vous auraient apportées dans les conditions les meilleures.

Ainsi, beaucoup de gens se rendent malades par ignorance et c'est leur devoir de réfléchir sérieusement à leur alimentation, de ne pas se soucier uniquement de ce qui plaît ou est agréable au palais mais de ce qui est bon pour leur corps. (pour approfondissement voir la conférence : l'alimentation)

2)    Les mauvaises conditions de vie ou de comportement

Elles sont très nombreuses à pouvoir détériorer notre santé. Citons-en quelques-unes : le tabagisme, l'alcoolisme, la pollution, l'oxygénation insuffisante, le manque d'exercice physique, le manque de sommeil, le surcroît de travail, le stress etc… Toutes ces choses ne sont pas bonnes pour le corps. Il les supporte difficilement, en puisant dans ses réserves pour faire face à l'agression. Si les mauvaises conditions persistent, il finit par ne plus pouvoir supporter ni résister et une maladie se déclare.

Là encore, il est de notre devoir de réfléchir à l'ensemble de nos conditions de vie et d'apporter les modifications qui s'imposent afin qu'elles nous soient favorables au lieu de nous être défavorables.

Dans certains cas, la décision dépend de nous seuls, comme cesser de fumer par exemple. Dans d'autres cas, cela semble plus difficile car nous supportons une situation que nous n'avons pas voulue comme la pollution dans une grande ville … C'est alors à nous de prendre les moyens nécessaires et efficaces si nous voulons vraiment que cela change. On peut alors décider de déménager et habiter à la campagne ou s'engager dans un organisme de lutte contre la pollution ou encore prendre des mesures dans sa vie personnelle comme moins utiliser sa voiture et davantage sa bicyclette etc… Nous sommes libres de décider de notre vie. Et même si bien des gens croient "subir" une situation sans espoir, s'ils décidaient fermement d'y mettre un terme, ils verraient alors toujours s'ouvrir à eux des voies nouvelles qu'ils n'avaient pas imaginées. L'expression souvent employée "On n'y peut rien" cache la plupart du temps une certaine paresse et le refus de se mettre en mouvement. Essayez et vous verrez que l'on peut changer plus de choses que l'on ne croit !

3)    Les soucis, les pensées négatives

On n'y prêtait pas attention autrefois, bien que des expressions populaires nous le rappelaient ("se faire un sang d'encre") mais le mental a une grande influence sur notre santé. Ceci a été redécouvert et est utilisé largement dans certaines thérapeutiques. Cependant dans la vie de tous les jours de monsieur tout le monde, c'est bien souvent oublié. Et pourtant les soucis nous ruinent la santé et causent tant de maladies ! Chacun peut l'observer autour de lui mais ne pense pas toujours à lui-même. Alors, là encore, un travail attend chacun quant à l'équilibre mental de sa vie. Apprendre à orienter ses pensées vers le "positif" au lieu du "négatif". Ne pas tourner toujours autour de soi-même et se tourner vers les autres. Penser qu'il y a des gens bien plus malheureux que nous. Apprendre à reconnaître le bonheur qui nous échoit sans que nous en ayons conscience : tout ce que nous trouvons "normal" alors que tant d'autres en sont privés. Par exemple, nous estimons normal de manger à notre faim chaque jour, d'avoir un toit pour dormir, d'aller en vacances, d'avoir des enfants etc… Nous devrions être heureux et reconnaissants de ces choses naturelles du quotidien car sur terre, il existe des gens qui en sont privés.

Alors, lorsque nous serons devenus "philosophes", que nous serons capables d'être optimistes, d'avoir des pensées positives et promotrices, minimisant les soucis, nous éloignerons de nous bien des maux !

4)    Le reflux de nos actes erronés

Cet aspect est sans doute le plus méconnu, le moins soupçonné dans les problèmes de santé car peu de gens connaissent la loi de réciprocité des effets (voir conférence : les lois de Dieu). Cette loi qui peut aussi être appelée loi des semailles et des moissons nous apprend que nous devons récolter le fruit des graines que nous avons semées au cours de notre vie actuelle ou de nos vies passées (conférence : la réincarnation) que ce soit par des actes, des paroles ou des pensées. Et la récolte d'un acte erroné passé peut se traduire au cours d'une vie suivante par une maladie.

Le grand voyant américain Edgar Cayce, dans ses nombreuses lectures de vie de patients, l'a très souvent exprimé. Il pouvait dire par exemple à quelqu'un : "Vous avez un bras amputé parce que vous avez coupé le bras d'un homme lors d'une vie précédente". "Vous avez telle maladie parce que vous l'avez transmise à vos enfants par votre négligence dans votre vie passée".

Cette cause tellement insoupçonnée d'une maladie ne peut pas être découverte par un médecin courant. Seul un voyant ou une personne ayant reçu un don spécial peut la trouver. Ou encore l'intéressé lui-même qui cherche avec sincérité et qui s'ouvre intérieurement. Un guide dont il a été question précédemment peut lui "souffler" ce qui représente une énigme pour lui ou alors des événements particuliers et précis vont survenir dans sa vie afin de lui faire prendre conscience du fait passé.

A l'heure actuelle, cette remise en cause personnelle concernant la maladie est loin d'être courante. C'est plutôt le contraire qui a cours. C'est-à-dire que l'on cherche à tout prix un "coupable" pour chaque problème qui nous arrive, quel qu'il soit. C'est toujours la faute de quelqu'un d'autre. On refuse d'admettre sa moindre responsabilité quand un événement importun survient. Alors qu'en réalité c'est par-là qu'il faut commencer si l'on admet que l'homme n'est pas le maître de l'univers, qu'un Dieu parfait régit le monde avec des lois justes qu'il nous faut apprendre à reconnaître.

A partir du moment ou l'être humain est parvenu à cette conclusion, une guérison durable est envisageable. Il peut arriver que la prise de conscience de la cause de la maladie entraîne un changement radical des conditions de vie du malade et, la cause étant supprimée, la maladie est enrayée. La guérison peut survenir sans qu'aucune prise de médicaments ne soit nécessaire. Mais dans bien des cas, si on est allé trop loin, les dégâts occasionnés par la maladie nécessitent réparation. Dans ces cas-là, il faut naturellement avoir recours à un moyen extérieur pour obtenir la guérison.

La médecine de nos jours a de nombreuses solutions à proposer pour chaque type de maladie ou accident. Et pourtant, elle est bien en deçà de ce qui pourrait être. Elle est devenue tellement scientifique, donc intellectuelle, qu'elle s'est considérablement limitée. De plus, dans bien des cas, elle cause carrément du tort au patient en affaiblissant son organisme, ce qui peut par la suite créer des effets secondaires, des complications, voire une nouvelle maladie.

La nouvelle médecine

Pour créer une nouvelle médecine qui soit d'une réelle efficacité, il faut repartir sur des bases totalement nouvelles et, en premier lieu, se rapprocher de la nature et de la simplicité.

Ouvrons les yeux avec candeur sur ce qui existe autour de nous. Le Dieu rempli d'amour et de sagesse qui a créé ce monde n'a pas manqué de le pourvoir de tout ce dont l'être humain aurait besoin au cas où il commettrait des erreurs.

Je ne vais pas citer en détails toutes les thérapeutiques naturelles qui existent ou qui sont encore à découvrir car il faudrait plusieurs vies de recherche pour y parvenir. Seules quelques pistes peuvent être communiquées, elles seront déjà d'une très grande aide. Il faudra que des chercheurs appelés et désintéressés travaillent dans ce domaine à l'avenir afin de faire des découvertes utiles et en trouver les applications pratiques.

Les plantes

Citons pour commencer : les plantes ou herbes médicinales. Elles sont innombrables et réparties dans toutes les zones terrestres habitables. Point n'est besoin de faire revenir à prix d'or telle plante extraordinaire du bout du monde. Dans chaque zone climatique on peut trouver un remède à chaque maladie grâce à la flore qui y pousse.

Il faut parfois récolter les fleurs ou les racines ou l'écorce, les bourgeons d'une plante, d'un arbuste, d'un arbre … Quelle diversité n'avons-nous pas à notre disposition ! Si un répertoire complet était réalisé, nous serions béats d'admiration et de reconnaissance.

Pour leur utilisation, différentes méthodes sont déjà bien connues dont certaines très simples et à la portée de tous : boire une infusion ou appliquer sur le corps une huile de plante, une teinture, une compresse avec une décoction de plantes ou des plantes écrasées … C'est d'une telle simplicité et d'une réelle efficacité. Il existe déjà beaucoup de livres qui expliquent leur utilisation d'une manière familiale à la portée de tous. On se demande comment il est possible que l'on ait pu négliger un tel trésor qu'est cette connaissance que l'humanité possède depuis longtemps.

Et c'est à la femme que revient le rôle de soigner sa famille dans chaque foyer. Elle a reçu un don spécial pour cela et si elle cherche à faire renaître sa véritable féminité, elle découvrira bien vite les nombreuses méthodes simples qui lui permettront de soigner les petits maux pouvant survenir dans chaque famille. Elle n'aura pas à solliciter si souvent le médecin et cela d'autant plus si, préventivement, elle dirige sa famille sur les bases d'une vie saine.

En ce qui concerne les plantes et la prévention, boire régulièrement des infusions tout au long de l'année avec les plantes au moment de leur plein épanouissement peut s'avérer particulièrement bienfaisant. On effectue ainsi un drainage des mauvais éléments (invisibles encore) qui auraient pu encombrer l'organisme et on lui apporte des substances – contenus dans les plantes – capables de le fortifier, de renforcer son immunité face aux événements difficiles qui peuvent survenir comme un temps froid, une épidémie …

De plus, la récolte de plantes lors d'une promenade dans la nature est un véritable plaisir !

Le chou

C'est une plante qui est devenue un légume cultivé. Il a des propriétés extraordinaires. Et comme il se trouve facilement dans un magasin ou un jardin, aucun problème pour le faire entrer dans la pharmacie familiale. Il faut, là encore, se munir d'un livre expliquant à la fois ses propriétés et son utilisation. Ce sont les feuilles écrasées et appliquées en cataplasmes sur l'endroit du corps malade qui peuvent soulager nombre de maux. Je ne connais rien de meilleur pour guérir une angine, associé à une tisane pour drainer le corps.

Son emploi est assez proche de celui de l'argile, citée plus loin ; il faut essayer l'un ou l'autre ou les utiliser alternativement selon l'efficacité constatée, ou selon le côté pratique. En effet, si vous avez un cataplasme au bout du doigt, le chou sera plus discret et moins lourd pour travailler dans la journée. L'argile, plus encombrante, sera utilisée la nuit par exemple. En médecine naturelle, l'alternance est souvent autorisée car il y a peu de risques d'incompatibilité.

Essayez le chou et vous en serez ébahi ! De plus, sa consommation régulière, cru ou cuit, sera très profitable au corps, à condition qu'il soit produit biologiquement. Sinon les produits de traitement résiduels risquent de perturber la digestion. Bien des personnes se plaignent de ne pas digérer le chou. Personnellement, je n'ai aucun problème avec ceux qui proviennent de mon jardin (biologique bien sûr) alors que le chou acheté dans le commerce me rend malade automatiquement.

La terre, l'eau

Un autre don nous est offert par la nature. Des moyens sont mis à notre disposition sous forme de terre argileuse, d'eau de source et d'eau de mer, bien sûr non polluées.

Les bienfaits de ces éléments naturels ont été reconnus il y a des milliers d'années, plus ou moins oubliés, puis remis au goût du jour selon certaines modes. Il faut bien sûr une certaine connaissance pour utiliser l'eau et la terre des stations thermales et balnéaires qui ont été découvertes et les cures apportent des résultats remarquables dans certains cas.

Mais c'est d'une application pratique, plus accessible à la famille, sur laquelle je voudrais m'attarder davantage : l'utilisation de l'argile.

En vente dans les magasins diététiques, les pharmacies et parfois même dans les grandes surfaces, l'argile est un pur produit de la nature : une terre que l'on récolte telle qu'on la trouve dans les carrières et qui est mise à sécher au soleil. Conditionnée en sac, elle est prête à l'emploi pour chacun de nous. Et son efficacité est d'une telle ampleur que cela tient du miracle ! Quiconque l'a utilisée une fois, souhaite l'adopter pour la vie. Pour l'utiliser, c'est d'une grande simplicité, mais mieux vaut se munir d'un livre explicatif (comme ceux cités dans la bibliographie par exemple) résumant toutes les précautions d'emploi. Ce merveilleux don de la nature qu'est l'argile est capable de nettoyer, résorber, cicatriser, renforcer et guérir toutes sortes de maux internes à notre corps ou de nature externe. L'argile peut même éviter certaines opérations chirurgicales.

Si chaque foyer possédait en permanence un pot d'argile prêt à l'emploi, on éviterait bien des douleurs et des désagréments dans chaque foyer, il n'y aurait plus une queue d'attente aussi longue aux "urgences" des centres hospitaliers. L'argile appliquée aussitôt sur une blessure (par exemple : un doigt écrasé ou une brûlure) est capable de stopper en quelques minutes la douleur insupportable puis de guérir cette blessure par application de cataplasmes répétés, sans aucune autre intervention. De plus, elle est d'un coût extrêmement modique, d'où une réelle économie pour la société.

Il existe des centres de soins ouverts aux thérapeutiques naturelles qui ont reconnu ces bienfaits et les utilisent avec succès. Ils sont encore trop peu nombreux mais souhaitons qu'ils se généralisent. En attendant, toute personne avertie pourra en faire personnellement l'heureuse expérience.

La nature a mis à la disposition de l'humanité d'autres moyens encore peu connus et qui nécessitent l'intervention de personnes spécialisées. Citons par exemple : l'utilisation du rayonnement des pierres. C'est un domaine encore à développer et il y en a d'autres assurément. Notre avenir pourra être très riche en découvertes si nous retrouvons l'humilité indispensable pour devenir capables de "voir" les riches dons que la nature a mis avec amour sous nos yeux.

Le magnétisme médical

Voici une bénédiction accordée encore à l'humanité mais qui, cette fois, doit intervenir par l'intermédiaire d'un être humain. Le magnétisme médical est la transmission par un homme, de la force du Créateur dans le but de soigner et guérir. La force de Dieu, présente dans l'univers entier, est invisible aux yeux humains. Cependant on peut constater ses effets : c'est elle qui donne la vie, c'est elle qui fait tourner les électrons autour du noyau de l'atome. Elle a permis la naissance de tout ce que voient nos yeux et elle continue d'affluer pour entretenir ce qui existe. Les savants sont bien obligés d'admettre qu'une force fait tourner l'ensemble des astres de notre système solaire, notre galaxie, puis l'ensemble des galaxies et mondes connus, d'une façon parfaitement ordonnée. Mais ils n'ont pas trouvé d'où venait cette force mystérieuse et prodigieuse ! La plupart refusent d'admettre qu'elle vient de notre Créateur, de Dieu. Car scientifiquement Dieu n'a pas d'existence, on ne l'a pas encore vu, il n'a pas encore été disséqué au microscope !

Celui qui, sans avoir vu Dieu, aura su reconnaître son œuvre visible pour nous êtres humains, a aussi la possibilité de reconnaître sa force qui fait vivre la nature, éclore le bouton de la fleur. La force de Dieu, merveilleuse et intarissable, est à la disposition des êtres humains. S'ils savaient l'utiliser, ils seraient capables eux-aussi de produire des œuvres grandioses. Malheureusement, nous en sommes très loin et nous ne pouvons qu'espérer en l'avenir.

Cependant, le magnétisme est une concrétisation de l'utilisation de cette force. La force, puissante et concentrée permet une accélération du processus de guérison.

Lorsqu'un magnétiseur guérit une maladie par imposition des mains, il ne puise pas en lui-même la force de guérison. Il est un intermédiaire capable de puiser de la force à la source et de la transmettre aux autres. Il est un canal qui conduit la force qui vient de Dieu. Les êtres capables de cela ont reçu un don en vue d'aider les autres, de soulager la douleur humaine parfois dans le but de racheter des erreurs passées.

Face à l'incompréhension des masses et des scientifiques, il ne leur est pas souvent aisé d'accomplir leur tâche. Ils ne distinguent pas toujours eux-mêmes l'origine de leur don. Ils le constatent et doivent souvent lutter pour le mettre en application. Mais cette force est tellement puissante qu'elle les pousse à l'action. Et leur réputation grandit au fur et à mesure des "miracles" incompréhensibles qu'ils accomplissent.

Le corps médical, plutôt réticent voire défavorable, est bien obligé de "laisser faire" en partie car il a lui aussi ses limites et ne parvient pas à tout guérir. Les miracles accomplis par les magnétiseurs forcent l'admiration et les résultats peuvent être constatés scientifiquement : par une radiographie ou une prise de sang, la tumeur ou le mal quelconque a soudain disparu. (Voir dossier : le magnétisme médical)

Il est regrettable qu'il n'existe pas ou peu de collaboration entre le monde médical scientifique reconnu et les personnes pourvues d'un don comme le magnétisme ou quelque chose qui y est apparenté. Il existe par exemple des gens qui ont un don spécial de diagnostic : ils peuvent ressentir dans leur corps le mal dont souffre quelqu'un ; d'autres personnes sont clairvoyantes, distinguent l'aura de leur prochain et sont capables d'y discerner toute anomalie. Les personnes pourvues d'un don sont généralement très simples, humbles et n'ont pas fait d'études médicales. Le monde médical traditionnel a poursuivi de longues études mais ne possède pas de dons exceptionnels. Il a recours pour son diagnostic, à des méthodes parfois coûteuses (prix exorbitants de l'appareillage dont disposent les centres hospitaliers), qui demandent parfois beaucoup de temps (certaines analyses), quand encore on parvient à un diagnostic ! Face à toutes ces lacunes, l'intervention de personnes pourvues de dons serait profitable à tous. Leur don pourrait s'améliorer et devenir plus performant avec la pratique et la collaboration avec ceux qui ont étudié la médecine. Cette ouverture entre ces deux mondes ne sera possible que lorsque le véritable "amour du prochain" dans le vrai sens du terme avec la vocation sincère de soigner l'humanité souffrante animera le cœur de ceux qui s'engagent dans la profession médicale.

*

Après avoir énoncé une partie des dons que le Créateur met généreusement à la disposition de l'humanité pour la soulager de sa souffrance, voyons à présent les thérapeutiques que l'homme a découvertes et approfondies.

Elles reposent cette fois sur des études dont il est indispensable que la base soit juste pour vibrer dans les lois de la nature qui sont aussi les lois de Dieu. Ce n'est qu'à cette condition qu'elles seront d'une efficacité durable. En effet, le corps humain est issu des lois de Dieu et ne peut survivre que s'il vit dans ces lois. Lors d'un dérèglement du corps, si la médecine employée pour soigner va à l'encontre de ces lois, il en résultera des perturbations qui, à la longue, entraîneront des ennuis bien plus graves qu'au début.

Trop souvent, la médecine vise à "détruire" ou "tuer" le mal d'une façon unilatérale sans se préoccuper suffisamment du reste du corps et sans chercher la cause profonde de ce mal.

Prenons un exemple : à cause de soucis d'ordre familiaux, une femme va développer un cancer du sein. Selon les techniques actuelles, elle va subir l'opération de l'ablation du sein puis sera traitée en chimiothérapie. Elle ra recevoir des radiations et des produits prévus pour tuer les éventuelles cellules cancéreuses qui subsisteraient. Mais il est bien connu que ces produits tuent aussi les cellules saines du voisinage, provoquent une chute des cheveux et des vomissements, affaiblissent considérablement l'organisme. La vie des gens qui subissent ce genre de traitement est un vrai cauchemar ! C'est ce que l'on nomme : les effets secondaires du traitement et l'on s'en contente. Mais, réagissons ! Il est possible de soigner autrement ! Il faut commencer par élucider le souci qui a provoqué la maladie et y trouver des solutions. Puis pour soigner le corps malade, employer des thérapeutiques visant à fortifier le corps, augmenter son immunité afin qu'il soit en mesure de chasser les intrus et donner des médications naturelles capables de neutraliser la maladie sans causer d'autres dommages ! Cela existe. Ce sont les "médecines douces" qui agissent ainsi au lieu d'agresser le corps.

 *

Les médecines douces

L'homéopathie

Elle est enfin reconnue officiellement, du moins partiellement. C'est une médecine qui prend en compte l'ensemble du corps du patient, son terrain et va essayer de rétablir l'équilibre général du corps avant ou en même temps que de soigner la maladie proprement dite.

Les médicaments utilisés sont en grand partie issus de plantes, de minéraux ou autres substances naturelles et non chimiques. Bien qu'absorbés à doses infimes, ils sont capables de soigner avec une grande efficacité, rapidement en cas d'urgence ou à plus long terme dans le cas de maladies profondes. Bien supportés par l'organisme, ils ne causent pas d'effets secondaires.

Cette thérapeutique demande de longues études et de la pratique aux médecins, ainsi que des laboratoires compétents pour la fabrication des médicaments. Elle est l'une des médecines douces les plus abordables étant donné qu'il existe beaucoup de praticiens et qu'elle est en partie remboursée par les organismes sociaux.

L'acupuncture

Cette science vient de l'Asie où elle y est pratiquée depuis des millénaires. Très différente de ce que nous connaissons en Europe, elle ne consiste pas en l'ingestion de médicaments mais en la stimulation de points d'énergie du corps dans le but de le rééquilibrer.

Les méridiens et points d'acupuncture sont connus avec clarté et peuvent être étudiés par toute personne qui le désire sans qu'intervienne un don spécial. Chacun peut lui-même reconnaître ces points particuliers car ils sont sensibles à la stimulation d'un simple doigt. Cependant il existe des spécialistes capables de soigner de nombreux maux.

Quant aux résultats, ils ont été nettement positifs en Asie, peut-être davantage qu'en Europe car la mentalité y est différente. En Asie, la croyance en la réincarnation, le karma, la loi des semailles et moissons, est déjà acquise et contribue à la guérison par la remise en cause qui s'en suit. Dans les mentalités occidentales, cette croyance n'étant pas courante, j'ai constaté une grande différence. Une séance d'acupuncture est en général très efficace et assez rapidement ressentie par un bien être du corps. Cependant dans certains cas, elle n'est pas durable et il faudrait procéder à des renouvellements de séance permanents pour maintenir le bienfait. C'est aisément compréhensible : une cause particulière provoque un début de maladie dans le corps. L'acupuncteur rééquilibre l'harmonie du corps et chasse la maladie. Cependant si la cause profonde n'est ni recherchée, ni éliminée, la maladie se réinstalle très vite et il faut recommencer les séances d'acupuncture.

Lorsque les humains aborderont les maladies comme il se doit, l'acupuncture se révèlera une merveille d'efficacité ! En attendant ce bel avenir, l'acupuncture pourrait déjà être bénéfique si elle était plus largement utilisée, comme par exemple en Chine. Dans les cas graves où une ingestion importante de médicaments s'avère vitale mais entraîne des effets secondaires : pour soulager la douleur, dans les traitements post-opératoires etc…, elle serait déjà très salutaire si elle se substituait aux médicaments habituels !

La naturopathie

Ce n'est pas une médecine en soi car la naturopathie ne soigne pas avec des médicaments. La façon de soigner est très intéressante car elle vise à étudier les habitudes de vie du patient et à les transformer dans son intérêt. Ainsi une grande attention est apportée à l'alimentation.

Le naturopathe va conseiller à son patient le régime approprié ainsi que les compléments alimentaires dont il a besoin pour nettoyer son corps, le renforcer, lutter contre ses problèmes etc…

Ainsi, il aide à trouver les bases d'une vie saine pour chacun en particulier en fonction de son corps qui est unique. En vivant sur des bases saines, le corps ne peut que se renforcer et éviter les déboires qu'entraînent les erreurs nutritionnelles. Cela peut être une grande aide pour ceux qui, remplis de bon vouloir, ne savent comment commencer une nouvelle façon de vivre saine et naturelle.

*

Il existe d'autres thérapies en médecine douce que je ne citerai pas par manque de connaissance. Je ne peux pas en effet m'exprimer sur ce que je connais uniquement de nom et que je n'ai pas expérimenté.

Il n'est pas forcément facile de choisir entre toutes ces thérapies en cas de besoin. Ce sont souvent les circonstances qui nous mettent en présence de l'une d'elles. Les événements pourront par exemple nous faire rencontrer une personne qui vient d'expérimenter un traitement nouveau et nous le préconisera. Ou encore les médias (un livre, une émission de radio ou télévision…) nous feront connaître à un moment propice la thérapie qui nous convient. Comme il n'existe pas de hasard, faisons confiance aux événements dirigés par les serviteurs de Dieu. Lorsque nous en aurons besoin, après nous être remis en cause, ils sauront nous conduire là où le profit sera le plus grand pour nous.

Mais sans attendre d'arriver à de graves problèmes de santé, commençons dès maintenant à orienter notre vie favorablement par une nourriture saine et un comportement juste et respectueux des lois. De plus, il n'est pas interdit de s'intéresser aux soins naturels et accessibles à tout un chacun afin de se constituer une pharmacie familiale remplie de bons remèdes naturels. Celle-ci pourra vous rendre de grands services, tout en vous apportant beaucoup de joie parce que vous l'aurez produite vous-mêmes.

M.A

Retour à l'accueil de "conférences"

 


________________________