Skip to content

La souffrance

Texte protégé par un droit d'auteur :     copyright-logo-pour-sos-detresse

Quel est l'être humain qui n'est pas confronté un jour ou l'autre à la souffrance au cours de sa vie ? Et même s'il venait à être épargné, il lui est impossible de ne pas la remarquer dans son entourage et sur la terre entière. Aussitôt surgit cette question implorante et restée une énigme pour presque tous les hommes : POURQUOI ?

Pourquoi meurt-on encore de faim de nos jours ?
Pourquoi y a-t-il tant de foyers de guerre sur terre ?
Pourquoi des enfants naissent-ils handicapés ou malades ?

Pourquoi tant de cataclysmes destructeurs depuis quelques décennies : inondations, cyclones, tempêtes hors du commun, incendies gigantesques etc. … de par le monde ?
Pourquoi un événement soudain vient transformer une vie : chômage, accident, décès, maladie grave, divorce …
Et tant d'autres pourquoi …

Les quelques tentatives d'apaisement telles que : "il faut accepter son destin, subir son karma" ou bien "les voies de Dieu sont impénétrables" poussent l'être humain à se résigner pacifiquement sans lui apporter la moindre explication. Cependant, tant qu'il ne comprend pas, l'homme est tenté de se révolter devant ce qu'il considère comme une injustice. Il lui devient très difficile de croire en une sage Force qui dirigerait le monde et en un Dieu juste et bon, créateur de l'univers.

De plus, sans compréhension, l'homme se sent incapable de changer les choses et totalement impuissant face aux événements. Il court le risque de voir ceux-ci venir frapper régulièrement à la porte de son destin sans pouvoir s'y opposer.

Et pourtant, il existe une explication très simple à la souffrance. Celle-ci a déjà été communiquée aux humains depuis l'aube de l'humanité et prise en compte dans les lois de nombreuses peuplades de la terre. Mais avec le temps, l'accroissement de la présomption humaine et le déclin de la moralité, cette connaissance a été soit complètement perdue, soit déformée jusqu'à devenir incompréhensible à notre époque.

LA SOUFFRANCE EST LA CONSÉQUENCE DU NON-RESPECT DES LOIS DE DIEU.

Il ne faut pas oublier que l'être humain est autorisé à vivre et œuvrer dans la création que Dieu lui a offerte mais il doit se conformer à l'ordre établi au sein de celle-ci. Pensons que lorsqu'un conducteur automobile décide d'effectuer un voyage, il est tenu de respecter le code de la route en vigueur dans le pays. Sinon, il risque d'avoir de graves problèmes personnels et d'en causer aux autres.

Dans chaque pays de la planète des lois sont promulguées pour le bien de la communauté et chaque habitant doit les respecter, sinon, ce serait l'anarchie !

Chaque religion a aussi souvent édicté des préceptes ou des commandements à respecter d'un point de vue moral, mais cette fois on encourt des sanctions -en cas de non-respect- uniquement si le gouvernement au pouvoir inclut la religion dans ses lois, ce qui est assez rare.

Toutes ces règles d'ordre politique ou moral sont inculquées aux habitants de la terre dès leur plus jeune âge et la plupart s'en accommodent sans porter leur réflexion plus loin. Quelques-uns, à qui elles ne conviennent pas, osent parfois se révolter devant l'injustice de certaines lois ou bien effectuent des comparaisons avec celles d'autres pays du monde.. Mais combien peu nombreux sont ceux qui élargissent leur vision au-dessus des seules considérations matérielles et poursuivent leur réflexion.

N'y a-t-il pas quelqu'un au-dessus de tous les chefs d'états qui a créé le monde ainsi que les êtres humains ?

Ce Créateur n'aurait-il pas lui aussi instauré des lois dans sa Création afin que tout puisse s'organiser au mieux et que les nombreuses créatures qui y évoluent puissent y vivre dans l'harmonie ?

Cela semble pourtant être logique.

Quand on constate que le moindre regroupement humain possède ses propres lois, comment peut-on imaginer que l'immense Création dans laquelle se trouvent des milliards d'êtres vivants puisse progresser au milieu du hasard et de l'anarchie ? Ce serait insensé !

D'ailleurs, depuis longtemps, des hommes ont observé dans la nature des phénomènes qui se répétaient puis les ont reconnus et admis comme lois de la nature. De même, des préceptes moraux ont aussi été découverts par l'humanité à des moments où celle-ci possédait une certaine sagesse.

Mais l'évolution de "l'intelligence humaine" au fil des siècles a été de pair avec une "régression morale". L'homme a certes considérablement développé son cerveau et réalisé des prouesses techniques mais il a parallèlement de plus en plus emmuré son cœur et sa conscience. Or ce sont justement son cœur et sa conscience qui le reliaient aux lois morales de Dieu. Avec le temps, il a fini par les déformer pour qu'elles servent ses desseins, puis à les oublier lorsqu'il les a remplacées par les lois terrestres.

En n'ayant plus connaissance des lois de Dieu qui régissent la Création dans laquelle ils vivent, les êtres humains s'y déplacent comme à tâtons, tels des aveugles dans un labyrinthe. Ils peuvent se heurter à des murs à tout instant, se faire du mal, se perdre dans des impasses, et donc beaucoup souffrir.

Voilà l'explication de la souffrance. La méconnaissance des lois de Dieu qui conduit les hommes sur des voies erronées et leur fait récolter les mauvais fruits qu'ils sèment.

Et que chacun n'essaie pas de reporter la faute sur autrui. Chaque homme a eu l'occasion de recevoir la connaissance des lois de Dieu de façon inaltérée au moins une fois au cours de ses nombreuses vies terrestres. Dieu, qui est la perfection, ne permettrait pas que survienne la moindre injustice.

La prise de conscience de ce non-respect des lois ne doit pas plonger un être réfléchi dans le regret très longtemps. Car elle est en même temps source d'espoir. Il est possible de réparer.

Comment ?

Tout simplement en cherchant à connaître les lois de Dieu puis en les mettant en pratique.

La connaissance du milieu dans lequel il vit ainsi que des lois qui sont rattachées à ce milieu permet à l'homme, lorsqu'il décide d'y conformer son existence, d'évoluer dans les meilleures conditions, de progresser en permanence et d'être heureux.. Ainsi, s'il ne commet plus d'erreurs, un jour aucune souffrance ne pourra plus l'atteindre.

Prenons un exemple : la loi de la réciprocité des effets nous explique que nous devons rendre compte de tous nos actes, de toutes nos paroles et de nos pensées. C'est ainsi qu'en répandant des paroles calomnieuses, on devra récolter jusqu'au centuple les mêmes fruits. De laids propos seront dits sur la personne qui avait parlé en premier, et ils la feront sûrement souffrir. Cela peut survenir plusieurs mois ou années plus tard et dans un contexte différent. Mais ce qui semble un "châtiment" doit surtout être considéré comme un moyen éducatif. N'es-ce pas en effet en subissant la même chose que ce que l'on a infligé à d'autres que l'on peut le mieux prendre conscience de son erreur ?

Après cette prise de conscience, l'occasion est donnée de réparer le tort commis et surgit alors en même temps la résolution de ne plus jamais recommencer.

C'est ainsi que l'on peut s'affranchir de toutes ses erreurs, de tous ses défauts. Cependant, la condition incontournable est de posséder la connaissance des lois de la création.

C'EST POUR RENDRE ACCESSIBLE CETTE CONNAISSANCE A TOUS CEUX QUI LE SOUHAITENT QUE LES CONFERENCES DE CE SITE ONT ETE ECRITES.

ELLES S'ADRESSENT A CEUX QUI CHERCHENT DES REPONSES AUX QUESTIONS BRULANTES DU SENS DE LA VIE.

Ils pourront alors comprendre le monde dans lequel ils vivent et devenir les artisans de leur destin. Il ne tiendra alors qu'à eux-mêmes que ce destin soit beau, qu'il leur apporte le bonheur et que, par leur activité exemplaire et bénéfique, ils participent à l'ennoblissement de l'humanité.

M.A

Retour à l'accueil de "conférences"

 


________________________