Skip to content

Réincarnation – le sens de la vie

Texte protégé par un droit d'auteur :     copyright-logo-pour-sos-detresse

La réincarnation ou succession de vies terrestres est une notion évidente pour une partie de l'humanité –spécialement en Asie- mais par contre, c'est encore un sujet de réflexion dans le monde occidental. On y croit ou on n'y croit pas, cette théorie n'est pas enseignée dans les cours de religion.

Seule la réflexion permet à un être humain de se faire une opinion personnelle. A partir du moment où l'on croit véritablement en un Créateur, Dieu, qui est parfait, il est évident qu'il doit aussi être juste. La perfection ne saurait exister sans la justice ! Ainsi, dans l'observation du déroulement d'une vie terrestre, on doit aussi y retrouver une parfaite justice.

Or, il faut reconnaître que dans cette observation, on découvre de nombreux événements étonnants, choquants, voire révoltants, tout à fait incompatibles avec ce que l'homme attendrait de la parfaite justice divine.

Il existe par exemple des enfants qui décèdent à la naissance ou en bas âge, alors que d'autres vivent jusqu'à cent ans. Certaines personnes sont dotées d'une bonne santé contrairement à d'autres, malades tout au long de leur vie ou  handicapées. Certains vont naître dans la misère, d'autres dans l'aisance. Des cataclysmes frappent des populations alors que d'autres sont épargnées. Les exemples sur la répartition du bonheur ou du malheur des gens sont innombrables et ont fait se poser des questions à des millions d'humains.

Les quelques réponses données n'ont pas apporté beaucoup d'explications ni de satisfaction. En fait, aussi longtemps que l'on ne veut pas aborder la possibilité de vies successives, il n'existe aucune explication cohérente, claire et juste.

Alors pourquoi ne pas étudier l'éventualité de la réincarnation ? Tout homme sérieux se doit de chercher, observer, comparer et admettre toute théorie visant à améliorer l'étendue des connaissances du monde dans lequel il vit.

D'ailleurs, dans le monde occidental, près d'un quart de la population reconnaît croire en la succession de vies, tandis qu'un certain nombre de gens y sont farouchement opposés et que d'autres n'ont pas d'opinion.

La réincarnation, qui n'est donc pas encore admise de façon évidente sur la terre entière, n'est pas en désaccord avec les religions issues du christianisme ; elle ne rabaisse en rien la notion du divin, elle l'élève au contraire car c'est ainsi que l'on comprend la justice parfaite de Dieu et que l'on y reconnaît son immense amour.

Pour une meilleure compréhension, il est indispensable d'aborder un sujet ô combien important : "le but de la vie" de l'être humain ! C'est ainsi que l'on se rendra compte de l'utilité de la réincarnation.

Parmi les milliards d'hommes se trouvant sur terre, combien y en a-t-il qui savent pourquoi ils vivent sur cette planète ? La plupart s'y croient obligés, sans l'avoir demandé. Ils n'ont aucune idée du sens de leur vie, ils ne savent pas d'où ils viennent ni ce qui adviendra après leur mort. Cela paraît incroyable de s'en soucier si peu alors que pour tout voyage d'affaire ou de vacances, chacun va se renseigner sur les horaires, le trajet à effectuer, le logement etc. … donc y consacrer du temps.

Le passage d'une vie sur terre est comparable à un voyage que l'on effectue ou aux études que l'on va faire dans une école. On ne s'y lance pas au hasard, on le choisit et l'on s'y rend en toute connaissance de cause, sinon que de surprises attendent le voyageur !

L'être humain n'est pas seulement doté du corps physique visible par chacun. Il possède une âme invisible, ce qui est aussi connu. Le noyau véritable de l'âme est l'esprit. Et cet esprit est originaire d'une région de l'au-delà appelée le paradis. Cela, bien des gens le savent et savent aussi qu'après sa vie sur terre, l'esprit devrait retourner au paradis.

C'est ainsi que l'esprit de chaque homme a quitté un jour le paradis et est descendu sur la terre car c'est pour lui le meilleur endroit où il va pouvoir apprendre, faire des expériences qui lui seront utiles en vue de son perfectionnement.

Lors de son premier séjour terrestre, il se trouve comme un enfant qui vient de naître, il n'est pas encore conscient de lui-même, il a tout à apprendre. Un élan intérieur le pousse à aller de l'avant, tout comme un enfant qui s'éveille. Cela est inné chez l'esprit humain ; de même, ce ne sont pas les mamans qui stimulent les enfants à se lever, à vouloir marcher. D'eux-mêmes, ils veulent "devenir grands". Pendant l'enfance, tout enfant est avide de connaissance et veut sans cesse faire de nouvelles expériences. Il acquière ainsi effectivement en permanence de nouvelles perceptions, connaissances… et sa maturité grandit. Il devrait en être ainsi tout au long de l'existence. L'homme doit acquérir la pleine conscience de lui-même, développer au maximum toutes les vertus, tous les talents qui reposent en lui en vue d'un épanouissement total dans la perfection. Tout cela lui est possible par le contact qu'il aura avec la nature et les autres êtres humains. D'innombrables expériences au cours de sa vie lui sont proposées et le choix lui est laissé afin de goûter à telle ou telle. Et la fin de son perfectionnement devrait le conduire ...

Lire la suite (fichier au format PDF)    pdf-icone
Vous aurez besoin pour ouvrir ce fichier du logiciel ADOBE READER.
Si vous ne le possédez pas dans votre ordinateur, vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant sur ce lien .