Skip to content

L’alimentation saine

Texte protégé par un droit d'auteur :     copyright-logo-pour-sos-detresse

Après l'eau, l'alimentation est le second besoin vital de l'être humain ; c'est dire son importance !

Les aliments construisent le corps humain, l'entretiennent et le nourrissent. Et c'est ce corps qui, dirigé par l'esprit, doit œuvrer sur terre. La façon dont on se nourrit a une influence énorme sur le corps. Elle rend l'être humain apte à travailler ou non et elle permet ou empêche que surviennent des maladies.

A l'origine de l'humanité, les humains étaient forts et exempts de maladies. Leur nourriture était simple et basée sur les lois. Avec l'évolution et l'utilisation toujours plus importante de l'intellect, la manière de se nourrir a changé pour devenir agréable et raffinée au lieu de rester saine. Il nous faut à présent réapprendre à nous nourrir correctement en fonction des lois afin de vivre comme il se doit.

L'observation de la nature et l'étude de l'histoire nous apporte les premiers éléments.

Durant une longue période de l'humanité, l'alimentation a été constituée des produits cueillis autour du lieu de vie des hommes, des produits provenant de la chasse et la pêche, puis de l'élevage ainsi que de la récolte de leurs cultures. Cela  permettait à l'ensemble de la population de se nourrir convenablement.

Progressivement, les échanges se sont développés. De nos jours, les échanges sont devenus internationaux et ils ont considérablement modifié les habitudes alimentaires :
D'une part, on peut trouver dans les magasins des produits du monde entier, presque sans se soucier des saisons (les oranges sont présentes toute l'année sur les marchés). Cela a engendré une forte diversification de la nourriture.
D'autre part on constate, malgré ces échanges, qu'une grande inégalité règne dans la répartition de cette nourriture et que cela entraîne des conséquences importantes. En effet une bonne partie de la population mondiale souffre de la malnutrition et peut encore mourir de faim. Par contre, le reste de la population, ayant tout à profusion, souffre de nombreux problèmes de santé liés directement à l'alimentation. Certaines affections sont graves comme les troubles cardio-vasculaires, d'autres sont plus bénignes mais empoisonnent néanmoins la vie de ceux qui en sont victimes (constipation, surcharge de poids …). Toutes sortes de régimes ont vu le jour démontrant ainsi l'impuissance des hommes à résoudre cette question.

Autrefois, le bon sens dirigeait la production de nourriture qui pouvait alors être profitable au corps humain. La modernisation du travail a tout modifié et a abouti à une recherche de nourriture très présentable, agréable au goût, vite cuisinée et peu coûteuse.

Et pourtant, il suffit d'un peu de bon sens pour que tout devienne simple et limpide.

Nous n'aborderons pas les problèmes politiques et économiques mondiaux qui malheureusement sont liés au domaine agroalimentaire mais nous allons simplement étudier quelles sont les bases d'une nourriture saine -bases indispensables pour avoir un corps en bonne santé- et que nous avons oubliées.

Les  bases  d'une  alimentation  saine

• Le premier élément est tout simplement qu'il faut consommer des aliments capables de pousser sous le climat de son lieu de naissance et de vie.

Traditionnellement, il pousse sur chaque continent, selon les régions climatiques, une céréale, une légumineuse, des légumes et des fruits bien spécifiques. Citons par exemple :
.  le riz, le soja, les pousses de bambou, les mangues en Asie
.  le blé, les lentilles, les poireaux, les pommes en Europe.

Consommer les végétaux qui croissent sur le sol où l'on vit est très important. Ceux-ci ont puisé dans la terre, l'air et l'eau, des éléments visibles et invisibles qui sont nécessaires à notre adaptation au milieu dans lequel on évolue. Les astres présents dans cette région ont eux-aussi apporté leurs irradiations. Tout ce que la nature fait croître autour de nous est assurément ce qui est le plus favorable à notre vitalité et à notre santé. D'où le grand intérêt par exemple de cultiver son jardin ! Chacun reconnaît la saveur et la qualité exceptionnelles des légumes de son potager et des fruits de son verger.

Cependant, depuis plusieurs décennies, avec les échanges mondiaux, notre corps s'est habitué à consommer des produits provenant du monde entier. Il ne faut pas retourner en arrière brutalement et cesser la consommation en Europe des avocats d'Israël, des bananes de Guadeloupe ni des oranges si on en ressent le besoin car notre corps s'est habitué à une telle diversité. Il faut commencer par accorder une part plus importante de son alimentation à ce qui pousse près de son lieu de vie et augmenter cette part progressivement. Avec un peu d'attention dans les achats et en étant à l'écoute de son corps qui sait faire comprendre ce dont il a besoin, on peut parvenir à bien améliorer la situation.

De plus, il n'est pas exclu que l'on redécouvre certains légumes oubliés ou des fruits mis de côté parce qu'on avait privilégié la nouveauté ou l'exotisme.

Mais il n'y a pas que les aliments qui voyagent à notre époque. ...

Lire la suite (fichier au format PDF)    pdf-icone
Vous aurez besoin pour ouvrir ce fichier du logiciel ADOBE READER.
Si vous ne le possédez pas dans votre ordinateur, vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant sur ce lien .