Skip to content

Présentation, précautions…

Contenu protégé par un droit d'auteur :     copyright-logo-pour-sos-detresse

La mono-diète (2ème partie du thème)

 

Qu'est-ce que la mono diète ?

Pourquoi la mono diète ?

Pourquoi se désintoxiquer ?

Quels aliments conviennent pour la mono diète ?

Comment réaliser une mono diète ?

La mono diète alternée

Les bienfaits d'une mono diète

Précautions

Quand la pratiquer ?

Avertissement

Quelques idées de mono diètes

Assaisonnement proposé

fruits

Qu'est-ce que la mono diète ?

Elle consiste à  manger un seul un aliment par repas au cours d'une ou plusieurs journées. La quantité n'est pas limitée, on mange de cet aliment autant que l'on veut et aussi souvent qu'on en éprouve le besoin. La cure de raisins est l'une des plus connue, il y a aussi celle de riz complet ou celle de pommes. En général, ce sont les fruits, les légumes et les céréales qui sont privilégiés. La mono diète peut être effectuée de manière curative autant que préventive. retour-haut-de-page

Pourquoi la mono diète ?

Parce qu'elle permet le nettoyage rapide de l'organisme, son décrassement et l'élimination des toxines qui l'encombrent.
Lorsqu'on ne consomme qu'un seul aliment au cours d'un repas, même en grande quantité, on élimine. Alors que si l'on mange peu, mais en faisant des mélanges alimentaires, on assimile.

La meilleure thérapeutique pour se désintoxiquer, c'est encore le jeûne. Mais il est difficile à mettre en pratique, ne convient pas à tout le monde et doit se réaliser sous contrôle médical. Nous préconisons la mono diète car elle est plus simple à réaliser, donc à la portée de tous et aussi, bien plus douce. retour-haut-de-page

Pourquoi se désintoxiquer ?

Lorsqu'il y a maladie, cela signifie obligatoirement que notre corps est intoxiqué. La maladie est justement le moyen qu'emploi le corps pour se défendre contre ce qui l'agresse. L'organisme essaie régulièrement d'éliminer tous les déchets accumulés et, s'il n'y parvient pas, ce sont les microbes qui ont le droit de s'installer afin de remplir cette fonction de nettoyage. Tout un processus de nettoyage est mis en route, dont la fièvre est une actrice. Il est reconnu à présent que la fièvre a son utilité et qu'il ne faut plus systématiquement la faire baisser, à condition qu elle ne soit pas trop élevée bien sûr ! Surveillée dans des proportions raisonnables, elle aide au processus de guérison (ceci est même indiqué dans le prospectus de la Sécurité Sociale en France : ABC des petites maladies - les antibiotiques, c'est pas automatique).
Si l'on fait baisser la fièvre immédiatement, l'action de nettoyage du corps s'arrête, les symptômes comme celui du rhume disparaissent par exemple. Mais comme le corps n'a pas finit son nettoyage, quelque temps après une autre maladie - plus grave - va survenir afin de poursuivre le ménage - comme une bronchite plus difficile à soigner. Si celle-ci est malgré tout soignée à renfort d'antibiotiques, une autre maladie lésionnelle, encore plus grave pourra survenir par la suite ...  C'est pourquoi il est si important de soigner avec lucidité toute maladie en comprenant et en intégrant dans les soins, l'indispensable nettoyage du corps.

Il n'y a pas que la maladie qui peut conduire à la réflexion sur l'utilité d'une bonne désintoxication. Nous remarquons tous combien notre corps est encombré de substances qu'il n'arrive pas à éliminer. Cela provient de plusieurs facteurs :

- la consommation d'une nourriture trop abondante, trop riche dont nous n'arrivons pas à brûler toutes les calories et qui plus est, polluée de produits chimiques, d'additifs alimentaires,
- la vie sédentaire qui entraîne un manque d'exercice ( le travail intense et le sport éliminent les déchets par la sueur)
- les problèmes provenant de sources extérieures :  pollution de l'air, de l'eau, de la terre,  le stress, les soucis, les angoisses  ... (les problèmes psychiques empêchent une bonne digestion, même si la nourriture est de qualité, d'où la formation de déchets)

Notre corps possède des organes dépuratifs qui le nettoient naturellement comme le foie et les reins. Mais si ceux-ci sont trop sollicités, ils se fatiguent, s'épuisent et ne remplissent plus leur rôle à 100 %. Les substances toxiques qui ne sont pas traitées poursuivent leur chemin et se déposent quelque part dans le corps.

En naturopathie, on estime que les déchets colloïdaux provoquent les maladies infectieuses telles que : rhinites, sinusites, bronchites, angines, cystites, eczémas, acné, dermatoses. Les déchets cristalloïdes entraînent les rhumatismes, arthrites, arthroses, la goutte et les calculs. La localisation des troubles dépend des faiblesses organiques héréditaires de chacun, de la nature des déchets ainsi que du genre de souci psychologique qui est vécu.

Mais il y a un endroit du corps qui est en général fort intoxiqué : c'est l'intestin. En effet, c'est vers lui que beaucoup de déchets sont conduits, puis ils y stagnent. Cela produit des putréfactions et comme ces déchets ne sont jamais totalement éliminés, ils entretiennent un encrassement général.  Un grand nombre de médecins reconnaissent aujourd'hui que nos problèmes de santé prennent naissance dans notre ventre.

Or les intestins remplissent aussi une importante fonction : celle de  former notre système immunitaire. Des études récentes (aux États Unis) ont démontré que 90 % de notre matériel biologique immunitaire prenait naissance dans notre intestin.

Est-ce que ce ne sont pas des raisons suffisantes pour accorder une plus grande importance à la santé de nos organes, à veiller à ce qu'ils soient en bon état, propres et donc exempts de toxines ? Une des méthodes les plus efficaces pour y parvenir est de mettre le système digestif au repos pour profiter au maximum de ses vertus. C'est pourquoi nous avons évoqué plus haut " le jeûne" qui est une méthode radicale.  Autrefois, on pratiquait des lavements pour aider au nettoyage ... mais ce n'est plus très apprécié de nos jours.

Il est certain que plus la méthode sera stricte, plus elle sera rapide et efficace. De notre côté, nous préconisons la mono diète car elle permet une désintoxication rapide mais plus en douceur. Chacun peut la pratiquer aisément.

Soit dit en passant, nous avons un peu oublié qu'autrefois les médecins préconisaient régulièrement à leurs patients de "se mettre à la diète" lorsqu'ils souffraient d'un certain nombre de maladies. Aujourd'hui encore, lorsqu'on a la grippe, tout le monde sait qu'il faut s'abstenir de manger !

Même sans arriver à la maladie, l'encombrement de toxines dans le corps peut entraîner une baisse d'énergie, un affaiblissement de l'immunité, des problèmes de peau ainsi qu'une surcharge pondérale. retour-haut-de-page

Quels aliments conviennent pour la mono diète ?

Les aliments privilégiés pour effectuer une mono diète sont  les fruits, les légumes et les céréales car ils vont nettoyer sans apporter de nouvelles toxines (ils doivent être de qualité biologique). Cependant il n'est pas non plus interdit d'introduire un produit laitier de temps en temps spécialement pour la mono diète alternée. Mais les viandes cependant ne sont pas recommandées.

On peut classer les aliments préconisés en fonction de leur incidence sur le corps :

- si vous avez une maladie infectieuse avec fièvre mais sans douleur (rhume, bronchite, angine ...) : consommez plutôt des céréales, des fruits et légumes cuits

- si vous avez une maladie sans fièvre mais avec douleur (calculs, arthrose, goutte, rhumatismes ...) choisissez une diète "hydrique" : jus de fruits, fruits juteux, bouillon de légumes (uniquement aux légumes, sans farineux)

- en cas de  lésion du tube digestif : fromage blanc

- pour vous revitaliser : cure de fruits et de jus de légumes crus ou bien produits de la ruche : pollen - gelée royale

- pour drainer le corps : fruits et légumes cuits ou bien céréales
.. le riz désintoxique le sang et nettoie les tissus en profondeur
.. le sarrasin est très énergétique, il est recommandé aux personnes affaiblies et frileuses
.. l'orge a une action calmante sur le système nerveux

- en fonction de la saison :
.. à l'automne, la cure de raisin
.. avant l'hiver, cure de vitamine C avec de l'argousier, du jus de sureau, de citron
.. pendant l'hiver : soupes de légumes, céréales (riz complet ou mi-complet, millet, sarrasin) - galettes de riz -
.. au printemps, la sève de bouleau, le pissenlit et tous les légumes nouveaux
.. et bien sûr consommer les fruits et légumes de saison

- chaque légume, chaque  fruit comporte des propriétés particulières et va les apporter lors de la cure :

.. la fraise anti-goutteuse, anti-rhumatismale va contribuer à l'élimination de l'acide urique
.. l'ananas peut être utilisé contre les allergies, l'arthrite, les hémorroïdes
.. la carotte est bonne contre le rhumatisme
.. le jus de chou contre les ulcères d'estomac
.. la poire pour le bon fonctionnement de la vésicule biliaire
.. le jus de pomme pour le fonctionnement du foie et des intestins

Trois exemples de mono diète sont détaillés en fin d'article : le riz complet, le raisin, la pomme. retour-haut-de-page

carottes

Comment réaliser une mono diète ?

Comme son nom l'indique, pour mettre en place une mono diète, on ne mangera qu'un seul aliment à chaque repas. On peut manger de cet aliment autant que l'on veut. Il n'y a pas de limitation en quantité pour l'aliment choisi. C'est pourquoi cette pratique est réalisable, tout en continuant de travailler, spécialement lors de la mono diète alternée.

...Certains vont consommer uniquement du raisin ou un autre fruit à chaque repas pendant plusieurs jours.
D'autres vont choisir un légume, par exemple la carotte, et vont boire un jus de carotte au petit déjeuner, manger un plat de carottes râpées à midi et des carottes cuites au dîner. Pour les pommes : jus - compote - pomme crue
Quelqu'un qui a très faim mangera un plat de riz à chaque repas de la journée, un autre des pommes de terre cuites, un autre du yaourt nature ou du fromage blanc.

Lorsqu'on choisit de manger toujours le même aliment à chaque repas, donc d'appliquer la mono diète stricte, il est conseillé de ne la réaliser que durant trois jours maximum. L'effet de désintoxication se fera ressentir rapidement.

Les personnes qui ne peuvent pas pratiquer une diète de trois jours consécutifs parce que leur activité ne leur permet pas ou pour d'autres raisons, pourront se désintoxiquer plus lentement en agissant autrement :

- une mono diète un jour par semaine : pendant plusieurs semaines

- une mono diète chaque repas du soir pendant une semaine.

Après avoir effectué une mono diète de 3 jours complets, il peut être indiqué de poursuivre les bienfaits de celle-ci en maintenant un repas de mono diète par semaine pendant plusieurs mois.

La mono diète alternée :

A chaque repas un seul aliment, mais à chaque repas de la journée, un aliment différent. Cela permet de varier davantage l'alimentation et d'éviter les carences.
Exemple : des pommes au petit déjeuner, du fromage blanc à midi, un plat de riz le soir. Le jour suivant, on change encore les aliments de chaque repas.

Comme il y a possibilité de varier à l'infini les repas de la journée, cette mono diète alternée pourra être poursuivie pendant plus longtemps, jusqu'à une dizaine de jours. Il y a moins de risques de carences. retour-haut-de-page

Les bienfaits d'une mono diète

Les effets d'une telle diète se font remarquer très vite :

- aucune sensation de lourdeur après le repas, plus de somnolence associée à la digestion, donc plus besoin de faire la sieste, ceux qui s'endorment automatiquement après un repas n'auront plus cet inconvénient.

- bien que cela semble paradoxal, on a autant de force, voire plus de force que lors des repas mélangés. En effet, on considère que le corps dépense le tiers de son énergie quotidienne pour effectuer la digestion des différents repas. Lors d'une mono diète, on ne dépense pratiquement pas d'énergie pour la digestion. Le gain en énergie est donc considérable et compense l'apparent manque de nourriture.

- nette  diminution de la fatigue, voire disparition totale de la fatigue au cours de la journée.

- amélioration du sommeil

- la force récupérée (normalement utilisée pour la digestion) est disséminée dans d'autres parties du corps, et spécialement dans le cerveau. L'énergie est donc mieux distribuée. Les  facultés de réflexion et d'inspiration s'en trouvent accrues. L'énergie libérée peut aussi servir à augmenter les forces du corps pour  guérir plus rapidement lorsqu'il est malade.

- une sensation de légèreté habite le corps. C'est très agréable. On ressent le nettoyage qui s'effectue progressivement en quelques jours. La peau s'embellit en se purifiant.

les intestins sont un peu bouleversés par le changement alimentaire ; les selles et les urines peuvent être différentes, c'est normal au cours de cette désintoxication.

- même si la mono diète n'est effectuée qu'une fois par semaine, elle fait  baisser le taux de toxémie qui encombre le corps.

- un seul aliment par repas permet d'éliminer, cela aide donc le corps à se débarrasser progressivement de son éventuelle surcharge pondérale. Ainsi,  le corps s'affine, le ventre perd du volume (il n'y a plus de fermentations). Même si la perte de poids n'est pas énorme en kilogrammes, les rondeurs non souhaitées s'éliminent peu à peu

- lors de toute thérapeutique naturelle, il faut commencer par un nettoyage du corps. Si cette désintoxication n'est pas effectuée, les meilleurs médicaments naturels seront inefficaces. Et la maladie durera longtemps. Après le nettoyage du corps, la médication naturelle agira d'autant plus rapidement. retour-haut-de-page

Précautions

Il est important et recommandé de  boire beaucoup pour faciliter l'élimination des toxines, puisque celles-ci sont considérablement augmentées :  eau, tisanes (chardon marie, romarin, fumeterre, artichaut, pissenlit pour le foie) (thym, plantain pour purifier le sang)
Comme dans le cas de toute désintoxication, des réactions du corps peuvent survenir : boutons, urines de couleur différente ... c'est le corps qui se nettoie.
A la fin de la diète, reprendre une bonne alimentation progressivement, en ne faisant pas trop de mélanges lors des premiers repas. retour-haut-de-page

Quand la pratiquer ?

- quand on est malade et que l'on ressent que la maladie est due à un encombrement du corps en toxines de toutes sortes : aliments, médicaments, pollution..
- après un repas trop copieux, des excès alimentaires et après la période de Noël et Nouvel An
- après un choc psychologique
- aux changements de saison
- si on constate une surcharge pondérale
- avant d'effectuer un changement vers une alimentation naturelle plus saine
- avant de commencer une thérapeutique naturelle
- en cas d'allergies et d'intolérance alimentaire pour tester ce qui convient au corps et ce qui ne lui convient pas
- en cas de douleurs chroniques (maux de tête, arthrites diverses)

Quand le corps est encrassé, il cherche lui-même à éliminer ce qui l'encombre. Il utilise pour cela les émonctoires. Selon les individus, il choisit d'éliminer :
- par les voies respiratoires : toux, crachats, nez qui coule
- par les voies urinaires : urines chargées, calculs ou sable
- par les intestins : diarrhée
- par la peau : boutons, eczéma, sueur,
- par le foie et la vésicule biliaire : sécrétion biliaire importante, calculs

Lorsque l'on constate ce genre de dérangements dans le corps, il sera bon de pratiquer la mono diète qui renforcera la fonction de nettoyage et l'accélèrera. retour-haut-de-page

Avertissement

En aucun cas la mono diète ne doit être prise pour base d'un régime ou d'une alimentation permanente. Elle est conseillée uniquement  temporairement dans le but d'éliminer les toxines du corps, donc durant quelques jours ou bien un repas par semaine. Utilisée en permanence la mono diète pourrait entraîner des carences.
La mono diète ne remplace pas les médicaments, elle leur permet de mieux agir après la désintoxication du corps.
La mono diète n'exclue pas non plus la consultation auprès d'un spécialiste de santé. retour-haut-de-page

Quelques idées de Mono diètes

pommes-de-terre

Pommes de terre, pâtes complètes ou semi-complètes, épeautre, orge, maïs, potimarron, lentilles blondes, vertes ou corail, sarrasin, millet, quinoa, boulghour, flocons d’avoine, riz complet ou demi-complet, pois cassé en purée ou en soupe, champignons, fenouil, céleri, courges, poireaux, endives, carottes, pissenlit, poires cuites ou crues, jus de raisin, raisin frais ou sec,  pommes crues ou cuites, bananes crues ou cuites, fromage blanc... retour-haut-de-page

Assaisonnement proposé

Avec les légumes et les céréales, il est possible d'ajouter au choix :
Tamari (sauce soja), sel, miso (soja fermenté), gomasio (sésame grillé), ail cru, safran, oignons ou échalotes, cumin, coriandre, basilic, paprika, herbes de Provence (thym, sarriette, romarin...),  persil, ciboulette,  muscade, sauge, menthe, clou de girofle,  laurier..

L'huile d'olive biologique, vierge, de première pression à froid peut être ajoutée afin de stimuler la vésicule biliaire et apporter aux intestins ses précieux acides gras protecteurs.

Avec les fruits : citron, vanille, cannelle ...retour-haut-de-page

 

Pour lire la suite (3ème et dernière partie) de cet article rendez-vous sur 3 exemples concrets avec témoignages.

Pour lire la 1ère partie de cet article, rendez-vous sur introduction.